Bali – 2/3

Voilà déjà une semaine que nous sommes sur l’île et on commence à bien s’adapter à la conduite, l’anglais et le confort de vivre en hôtel. Et oui, même si nous avions envie de voir le Bali authentique, il s’agit quand même de notre voyage de noces ! Nous avons opté pour des lieux, parfois maison d’hôte et parfois hôtel 4 étoiles, un véritable plaisir !

(Pour suivre notre voyage en image, n’hésitez pas à vous rendre sur mon compte Instagram: @madame.marie.aime tout est mis en story à la une).

A LIRE AUSSI MON ARTICLE: BALI 1/3

NOTRE DEUXIEME SEMAINE A BALI

Mardi 13 Août: Après une matinée à l’hôtel pour un peu de farniente, il est temps de refaire nos sacs pour quitter la jungle. On programme le GPS pour une maison d’hôte au Sud d’Ubud, une des plus grandes villes de l’île. Sur le trajet, nous passons entre le lac de Tamblingan et le lac Buyan. Cette route offre un panorama impressionnant sur les deux lacs et les montagnes alentours. C’était l’occasion de nous arrêter et de profiter d’une des structures installées pour faire les photos. Tout était construit sur un échafaudage en bambou, on ne faisait clairement pas les malins ! Mais on adore les photos ! Une personne est présente pour vous installer et vous assister tout au long de la séance, pour le même prix vous pouvez faire autant de photos et de balançoires / bancs que vous voulez. La vue était dingue !

Puis nous finissons le trajet jusqu’à Ubud. Le Sud de la ville est pleine de galerie et de magasins de peinture, il y avait vraiment énormément de toiles, mais aussi des sculptures, mobiliers (…). Notre maison d’hôte, près des rizières était vraiment très simple. Nous ne regrettons pas d’avoir été chez l’habitant, mais avec le recul, nous y sommes restés trop longtemps (4 nuits). La chambre était humide, dû à la salle de bain fermée sans aération possible, et avec le cumule de la climatisation en marche (obligatoire au vue des températures), nous avons très mal dormi, nous avons même était malade !

Enfin, à notre arrivée dans notre chambre, nous avons cherché un spa pour nous faire masser, comme après chaque gros trajet sur le scooter avec nos sacs: le dos et les jambes tirent. On trouve un établissement non loin de là, très beau et assez luxueux, le seul que nous ayons fait sur le voyage. Jérémy opte pour un massage traditionnel et je choisis la version à l’aromathérapie, j’ai pu choisir mon huile essentielle. Pour continuer dans cet esprit, Jérémy nous trouve un restaurant gastronomique pour le dîner, de quoi bien clore cette longue journée.

Mercredi 14 Août: l’incontournable attraction à Ubud, c’est la forêt des singes. Nous y passons donc 2 heures ce matin pour voir les différentes espèces et leurs petites habitudes. C’était agréable de voir qu’ils n’étaient pas enfermés en cage comme dans un zoo, même si du coup ça peut être impressionnant de les voir dans les rues alentours. Habitués à l’Homme et en même temps sauvages, il faut quand même s’en méfier.

L’après-midi nous nous sommes promenés en centre ville pour repérer un peu les boutiques. Le soir, nous avons dîner dans un restaurant qui offrait une soirée barbecue avec un concert puis des danses traditionnelles balinaises.

Jeudi 15 Août: Aujourd’hui est une journée particulière puisque ce soir, il s’agit de la pleine lune (la dernière de la saison sèche). Les balinais sont très attachés aux cycles naturelles et aux énergies que cela engendre. Nous avons donc été faire les magasins avant de rejoindre un restaurant avec une soirée spéciale Full Moon. On s’en souviendra longtemps car même si avoir des explications étaient agréables, on a payé très chers pour une prestation de moins d’une heure, et le menu était vraiment mauvais… Mais le cadre était vraiment beau et en apprendre un peu plus sur la Lune était agréable. Nous aurions dû anticiper cet évènement et mieux nous renseigner pour choisir le lieu de notre soirée, ce n’était pas du tout authentique, mais plutôt « attrape touriste ».

Vendredi 16 Août: journée forte en émotion ! J’ai trouvé sur internet le Centre de conservation et d’éducation des tortues. Le centre sensibilise les visiteurs sur la pollution, le braconnage et la chasse des espèces. Fonctionnant comme une association, ils vivent grâce aux dons. Pour ça ils permettent de donner le premier bain aux bébés nés le matin même, mais aussi d’en adopter ! Nous sommes donc les parents de Donatello et de Mini-nous (je vous laisse deviner qui à donner quel nom !). L’après-midi, nous avions rendez-vous sur la plage pour les relâcher dans l’océan, c’était vraiment mignon et émouvant.

Samedi 17 Août: Nous quittons la chambre d’hôte pour rejoindre un hôtel 4 étoiles, en plein centre d’Ubud, juste devant la forêt des singes. Jérémy a choisi cette fois-ci quelque chose de très typique, très coloré, la chambre est une grande suite avec piscine privée. C’est un véritable cadeau que l’on se fait, car dans deux jours, c’est son anniversaire ! Au programme de la journée: profiter du lieu, de la chambre, du restaurant. C’était agréable de ne pas prendre le scooter pour une fois ! Et puis la nuit va être courte…

Dimanche 18 Août: le réveil sonne à 01h du matin puisque un taxi mini-bus vient nous chercher à 02h devant l’hôtel. Après un périple d’1h30 sur la route, nous voilà aux pieds du Mont Batur, une des montagnes au Nord de l’île. Là un guide nous attend. Nous partons avec lui pour un treck de 2h, de nuit dans la jungle pour rejoindre le sommet: nous voilà à l’heure pour assister au levé du soleil sur le volcan. Un spectacle vraiment magnifique !

Les guides prévoient de fournir des lampes torches, ainsi que le petit-déjeuner (un oeuf dur et deux tranches de pains de mie), mais clairement: il faut être équipé ! De bonnes chaussures sont de rigueur, c’est un vrai treck dans la jungle, à flanc de montagne. De même que les vêtements, en plein milieu de la nuit, la fraîcheur est là, et même si l’effort donne chaud, une fois en haut lorsqu’on attend le soleil, il fait vraiment froid. N’oubliez pas de quoi boire non plus. L’autre chose à savoir: c’est que vous ne serez pas seuls ! A moins de prendre un guide privé, sachez qu’il y aura des centaines de personnes au sommet pour voir ce spectacle comme vous, cela étant, tous les guides ne prennent pas le même chemin, donc on ne croise pas grand monde en montant. Par contre, vous croiserez des moto cross ! Jusqu’à une certaine altitude, la route est praticable par les voitures, puis par les moto, puis seulement par les piétons. Pour les personnes en difficulté, les motards proposent (moyennant finance) de vous amener au plus haut possible. Notre conseil sera effectivement de ne pas sous-estimer cette activité, c’est un marathon de monter jusque là-haut, il faut prendre son temps, avoir du souffle et un bon moral. Nous avons vu plusieurs personnes abandonnées et attendre sur des plates-formes que le groupe reviennent (plusieurs heures après).

Ensuite vient le retour, la descente est plus rapide mais pas moins dangereuse. La lumière du jour permet de découvrir les champs des paysans vivant sur le flanc de la montagne, on voit aussi la coulée de lave de 1963 qui a laissé une traînée noire dans le paysage. Puis notre guide nous ramène au mini-bus, notre chauffeur nous propose à mi-parcours de découvrir une culture de café de Lumbak. (Clairement, le chauffeur a un partenariat avec cette activité, nous étions les premiers arrivés, mais il y avait des dizaines de mini-bus à notre départ). Cela étant, rien n’est payant à part la boutique, toute la visite et la dégustation étaient gratuites, donc ça nous a vraiment plu d’en apprendre un peu plus.

En fait, les grains de cafés sont récoltés et donnés aux Lumbak, animaux vivant sur l’île. Ils les mangent, les digèrent et les paysans les récupèrent dans leurs excréments. Puis ils les traitent de plusieurs façons avant de les moudre pour en faire du café consommable. On dit que c’est le meilleur café du monde !

Une fois de retour à l’hôtel, une douche s’impose ! Ensuite, le tout est de ne pas dormir. Nous allons en ville nous faire masser puis après quelques boutiques, j’ai enfin trouvé LE tapis de yoga que je voulais. Un beau souvenir de l’esprit de l’île.

Lundi 19 Août: Aujourd’hui il a 30 ans ! C’est donc Jérémy qui choisit le programme: grasse matinée, shopping pour son cadeau et restaurant japonais. Une belle journée calme, qui fait du bien, parce qu’on a des courbatures du treck d’hier.

Pour son cadeau, il choisit un bracelet de saphir bleu, connu pour avoir des propriétés relaxantes, calmes, de concentration. Tout pour apaiser l’esprit et être plus serein !

Ce matin, l’hôtel nous a changé de chambre, en effet dans la première, la piscine privée ne fonctionnait pas, et avoir le technicien en permanence devant les baies vitrées n’étaient pas très agréables. Ils nous ont donc proposé pour la dernière nuit de nous changer de suite, chose que nous acceptons pour pouvoir profiter un peu de la piscine. L’ennuie, c’est qu’il faut refaire nos sacs, et le départ étant demain, on ne se sent pas vraiment « posé ».

Cliquez ici pour retrouver notre carte créée sur l’application My Map de Google, vous aurez tous les hôtels, restaurants, cafés et activités que nous avons fait sur l’île.

La suite dans le prochain article: Bali 3/3

Partager:

Laisser un commentaire