Notre-Dame, Notre belle Dame

Ce Samedi 13 Avril 2019, on décide avec Camille, une amie, de se retrouver à Saint-Michel. Pour flâner, faire des boutiques et des photos. On ne se doutait pas que deux jours après, ce monument ne serait plus.Cette cathédrale, cette beauté, si grande et imposante, elle qui paraissait indestructible. Ce n’était sans compter sur les flammes qui l’ont dévoré en quelques heures après 856 ans.Elle en a vu des badauds, des touristes, des amoureux, des pressés, des artistes et des photographes. Elle en a vu des guerres, des prières et de belles journées.Elle en a vu.Nous, cela fait des années, 8 pour être exacte que nous sommes à Paris. Et cela fait 8 ans que l’on s’émerveille. Paris, la ville lumière. La ville de tous les rêves.Il y a pourtant ce quartier de Saint-Michel, la Cité, avec ses petits cafés typiques, ce parvis et ce parc. Ces petites ruelles, ses librairies et toute cette histoire. Ce quartier qui arrive à toucher mon coeur et mon âme depuis toujours. Cette cathédrale si puissante, qui impose le silence et le respect.Ce lieu je l’ai parcouru, seule, à deux ou en famille, je l’ai étudié, observé et photographié. Je l’ai dans la peau, depuis toujours et depuis 8 ans.C’est là que: je suis allée après une rupture difficile, je me suis fait des amies, j’ai mangé un croissant après une nuit en boîte de nuit, j’ai lu un bon roman, j’ai fait un pique-nique, j’ai donné rendez-vous, j’ai rêvé, j’ai photographié de futurs mariés.C’est surtout là que je me suis toujours arrêtée dans une journée trop pressée.Notre-Dame c’est un monument, une histoire, une cathédrale, c’est un patrimoine.J’y ai fait de nombreuses photos, mais je loupais toujours les arbres en fleurs. Cette année, on y était. J’aimais déjà beaucoup ces photos, mais cet amour s’est décuplé au fil de mes larmes le 15 avril dernier.Notre-Dame reste debout, forte et vaillante. Elle reste belle.

Partager:

Laisser un commentaire